Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 Oct

Ouest France 29/10/11

Publié par Sylvie  - Catégories :  #photo

 

 

Ouest-France
Actualité 
Samedi 29 octobre 2011
  Sylvie a visé juste pour son avenir
D'élève, Sylvie Chatelais est passée formatrice. Elle donne depuis un moisdes cours dans une école privée de Caen.
D'élève, Sylvie Chatelais est passée formatrice. Elle donne depuis un moisdes cours dans une école privée de Caen.
La jeune femme a flashé sur le métier de photographe. Salariéeet artiste à la fois, elle a su concilier passion et vie professionnelle.
« Quand on est photographe, on vit d'abord de sa passion. » Sylvie Chatelais, 27 ans, est directe. Le métier peut se révéler peu lucratif. « Mais tant qu'on fait ce qu'on aime, c'est le principal. »

La jolie brunette est tombée dans les bains du labo toute petite. Son père, très investi dans la fédération d'Argentan, la traînait dans les expos. Son grand père était un pilier du club photo de la Petite A, à Flers.

« Pourtant gamine, je voulais être archéologue, ou ethnologue ! Le métier de photographe me paraissait flou. Puis j'ai commencé à pratiquer en amateur vers 16 ans. »

Après son bac ES, elle se tourne vers le domaine artistique et part à la Fac de Caen d'où elle sort avec une licence de cinéma. C'est alors le déclic : elle veut faire de la photo son métier.

Pour se donner plus de chance, elle fait machine arrière et passe un CAP en alternance, à Rennes. « C'est de plus en plus courant et c'est mieux d'avoir déjà un bagage, » conseille Sylvie. Par le biais du GNPP (groupement national des photographes portraitistes), elle est très vite recrutée par Franck Lecrenay, à Alençon. « Une chance de pouvoir revenir dans l'Orne, chez un portraitiste formateur dans toute la France. »

Une formation permanente

Perfectionniste, elle continue à se former. « C'est très important de se remettre sans cesse en question. Ça permet de se renouveler et d'évoluer. » Car l'arrivée du numérique a considérablement changé le métier avec moins de tirages papier et de vente d'appareils. Le professionnel angle maintenant son activité sur la prise de vue, « comme en 1900 ! », s'amuse-t-elle.

Le labo est remplacé par l'informatique. « C'est pourquoi un bon photographe doit travailler à côté, prévient la jeune fille. Il faut être ouvert aux nouvelles technologies, polyvalent et très motivé. »

Son travail est aujourd'hui reconnu. Sylvie remporte de nombreux prix lors des concours auxquels participe le club amateur d'Essay, où elle apporte son savoir-faire. Elle expose également ses oeuvres, histoire de faire partager sa passion.

Sylvie Chatelais

http://sylviechatelais.over-blog.com Exposition Ambiance sylvestre, du 7 au 25 novembre, à la mairie de Condé-sur-Sarthe.

Retrouvez la rubrique « Spécial avenir » chaque samedi dans nos pages locales et dans le cahier Annonces.

 Ouest-France  
Commenter cet article

Archives

À propos

Photographie d'une vie, vie de photographe....